L'arbre artisan - Jonna Vinha, « Pencils », 2013

Cette installation ressemble à un jeu de mikado, le jeu ancestral oriental dont les baguettes effilées prennent ici la forme de crayons de couleur géants. Le crayon de bois a aussi une histoire, plus récente certes : il est fabriqué à la scie circulaire avec un façonnage hexagonal vers 1812 ; la fabrication intensive et la consommation de cèdre pour le bois des crayons étaient telles au début du XXe siècle qu'on récupérera le bois des menuiseries et des barrières, avant de recourir au cèdre à encens, une variété proche du thuya, mais qui provient de forêts gérées. Les considérations sur la régression des forêts qui résulte des actions de déboisement ou de l’exploitation excessive de certaines essences forestières sont ainsi évoquées. L’installation de Vinha-Jonna nous rappelle que le crayon, cet objet courant et domestique entretient bien un lien direct avec la nature, et que si le crayon est un instrument d’écriture et de dessin, activité mentale, son origine demeure très physique et organique. Vinha-Jonna considère par ailleurs que tailler ses crayons peut être une manière très humble de sentir le passage du temps tandis que couleur apporte la joie et la gaîeté dans l’existence. C’est pourquoi elle nous invite ainsi est à nous asseoir et méditer près de cette oeuvre en contemplant la course du soleil, sans lequel il n’y aurait pas de couleur dans notre existence.

Catherine Legallais